L’Intelligence Artificielle fait fureur à Davos

Share this

Le long de la promenade principale de Davos, des bannières lumineuses vantent les promesses de l‘intelligence artificielle, annonçant qu’elle est devenue un thème officiel pour la première fois. La manière de gérer les risques et d’exploiter les opportunités de l’intelligence artificielle (IA) constituera l’un des principaux thèmes abordés lors de la 54e réunion annuelle du Forum économique mondial, tandis que ses dirigeants débattront des opportunités a transformer ses premières «démonstrations» en machines à gagner de l’argent.

©blogspot.com

Pour rappel, l’arrivée du ChatGPT viral d’OpenAI a déclenché une frénésie d’investissements en capital-risque et un brusque changement de cap au sein des plus grandes entreprises technologiques du monde depuis la fin de 2022. ChatGPT a fait entrer l’intelligence artificielle dans la vie de tous les jours.

Si l’IA fait fureur à Davos, les chefs d’entreprise s’interrogent d’abord sur la manière de la rendre rentable. Davos 2024 proposera donc une série de sessions clés axées sur l’IA, reflétant son impact multiforme dans divers secteurs: « Nous créons un forum pour rassembler des leaders afin de réaliser un objectif commun : mettre l’immense potentiel de l’intelligence artificielle au service de l’humanité ». Tandis qu’un rapport met en lumière les risques mondiaux de l’intelligence artificielle en tant que l’un des principaux moteurs des grandes transformations auxquelles le monde est confronté aujourd’hui.

©leverinteractive.com

On y a rapidement vu les prémices d’une ère nouvelle où la technologie dépasse les capacités humaines. Une irruption qui a résonné pour les gouvernements comme un signal d’alarme face aux risques que fait peser cette technologie. Aussi bien sous l’angle des perturbations de la démocratie que de la perte de millions d’emplois. Les États souhaitent une intelligence artificielle (IA) sûre et fiable. Mais en l’absence de règles s’appliquant à tous, ces aspirations restent largement lettre morte. La semaine prochaine à Davos, le grand raout du WEF pourrait-il contribuer à sortir ce dossier?

La géopolitique fait désormais partie de l’équation, les États se montrant tout à fait conscients que l’IA est davantage qu’une simple technologie: il s’agit aussi d’une arme économique et politique, les États-Unis et la Chine conduisant la manœuvre. Conséquence, de l’industrie elle-même jusqu’au secrétaire général de l’ONU António Guterres, beaucoup ont lancé des appels à réguler.

Aucune solution internationale prête à l’emploi ne s’est imposée. Mais les États se sont accordés sur la nécessité de disposer de modèles d’AI transparents et fiables. « Il n’existe pas de consensus dans le monde sur les domaines de régulation qui devraient être internationalisés, constatait en novembre 2023 Robert Trager, directeur de l’Oxford Martin AI Governance Initiative de l’Université d’Oxford. En matière de transparence et de protection de la vie privée, les valeurs sociétales varient d’un pays à l’autre », notait-il lors du sommet sur la politique de l’IA de Zurich.

C’est dans ce contexte que le WEF s’est profilé pour assumer le pilotage de la gouvernance mondiale du domaine. En juin 2023, le Forum économique mondial a lancé l’AI Governance Alliance, destinée à «modeler l’avenir de la gouvernance de l’IA, à favoriser l’innovation et à veiller à ce que le potentiel de l’IA soit utilisé pour améliorer la société», selon son site web. Cette alliance, qui réunit divers gouvernements, des universitaires, plus de quarante firmes et des géants de la technologie comme Microsoft, Alphabet et Meta, a tenu sa première réunion à San Francisco en novembre denier. Le WEF 2024 va-t-il relancer la gouvernance mondiale de l’IA?

Reste que le WEF ne dit pas comment il envisage d’asseoir la «transparence», en déclin ces trois dernières années, d’après une étude de l’Université de Stanford.

La crainte de la perte de contrôle sur l’IA

©alliancevita

La perte de contrôle sur une IA devenue supérieure à l’humain est un leitmotiv de la littérature et de la filmographie de science-fiction. Sans aller jusqu’au scénario catastrophe d’une rébellion de robots humanoïdes sur les humains, la question se pose de savoir ce qu’il adviendrait en cas de perte trop importante de contrôle humain sur notre organisation sociétale. Du fait de la complexité des algorithmes sur lesquels repose l’intelligence artificielle, il arrive que des machines autonomes prennent des décisions que les humains n’arrivent plus à expliquer. Il ne s’agit donc pas de craindre que les machines se retournent contre les humains, mais qu’elles génèrent de plus en plus de comportements à risques, sur lesquels les humains n’arriveraient plus à agir.

La nervosité des développeurs

L’IA générative est la prochaine étape de l’intelligence artificielle. Vous pouvez l’entraîner à apprendre le langage humain, les langages de programmation, l’art, la chimie, la biologie ou tout autre sujet complexe. Elle réutilise les données d’entraînement pour résoudre de nouveaux problèmes. Par exemple, elle peut apprendre le vocabulaire anglais et créer un poème à partir des mots qu’elle traite. Votre entreprise peut utiliser l’IA générative à diverses fins, telles que les chatbots, la création multimédia ainsi que le développement et la conception de produits.

Aussi l’intelligence artificielle générative suscite-t-elle de vives discussions. De Terminator aux discours de Stephen Hawking en passant par les sorties publiques de nombreuses personnalités de la Silicon Valley, tout concourt à faire naître chez les êtres humains la crainte que l’intelligence artificielle (IA) ne détruise un jour l’humanité.

Femme robot en contexte technologique- ©Idate

“Cette technologie est clairement très puissante et nous ne savons pas avec certitude ce qui va se passer exactement”, a déclaré Altman lors du Forum économique mondial de Davos. Je pense qu’il serait très mauvais de ne pas être prudent et de ne pas savoir ce qui est en jeu. C’est pourquoi je pense que c’est une bonne chose que les gens soient nerveux”

Chez OpenAI lui-même, on ressent également de la nervosité. Mais on pense que l’utilité de l’intelligence artificielle est tellement énorme qu’il faut continuer à la développer. Il est de la responsabilité des développeurs de rendre la technologie sûre grâce à l’apport de la société et de la politique et de trouver des garde-fous.

Altman, co-fondateur de ChatGPT, estime que les applications actuelles de l’IA ont atteint leurs limites. “Nous devrons inventer de nouvelles choses”, a-t-il déclaré. Il décrit l’IA comme “un système qui a parfois raison, qui est parfois créatif, mais qui a souvent complètement tort”. Les limites sont claires : elle peut aider au brainstorming ou vérifier le code de programmation, mais elle n’est pas adaptée aux situations “de vie ou de mort”.

Comme pour de nombreuses autres technologies, le danger principal de l’IA est lié aux êtres humains – de la conception à l’utilisation. Les spécialistes de l’IA eux-mêmes craignent qu’une IA ne devienne capable de raisonner au point de pouvoir prendre le contrôle sur les êtres humains. Or OpenAI travaille à la construction d’une intelligence artificielle générale plus intelligente que les êtres humains dans le but de “bénéficier à toute l’humanité”. Elle compte sur l’utilisation à grande échelle de ses modèles pour détecter et rectifier les problèmes du genre humain, rien de moins.

A la question dune journaliste: « l’intelligence artificielle et les robots peuvent-ils remplacer l’homme? », ChatGPT a répondu: « L’intelligence artificielle et les robots peuvent automatiser certaines tâches qui étaient auparavant effectuées par des humains, mais ils ne peuvent pas remplacer complètement l’être humain. Les machines peuvent être très performantes pour des tâches spécifiques telles que les calculs complexes ou la répétition de tâches fastidieuses, mais elles manquent de la capacité d’adaptation, de la créativité et de la capacité d’interagir avec le monde qui est unique à l’être humain. Il est donc probable que dans un avenir proche, l’IA et les robots seront utilisés en complément de l’être humain pour les aider dans leur travail et les rendre plus efficaces, plutôt que les remplacer complètement. »

Réponse courtoise dont on peut douter. On notera avec amusement que lorsque les développeurs d’OpenAI souhaitent faire comprendre à ChatGPT que leur consigne est particulièrement importante, ils écrivent EN MAJUSCULES POUR CRIER SUR L’IA… comme on le ferait en langage « naturel ». Mais d’ici peu l’IA se servira-t-elle de ce “biais” pour crier EN MAJUSCULES sur les développeurs?

©jagranjosh

Le débat sur l’impact potentiel de l’intelligence artificielle sur nos vies est important car il nous aide à mieux comprendre comment la technologie change le monde et peut être utilisée pour aider les gens de manière significative. En explorant ce sujet, nous sommes mieux équipés pour prendre des décisions éclairées sur la façon dont l’IA devrait être utilisée de manière responsable et éthique, tout en reconnaissant et en traitant les risques potentiels.

Ces technologies émergentes seront les outils de travail et de jeux pour les enfants de demain. Il faut donc les aider à développer leur esprit critique pour ne pas se laisser hypnotiser ou manipuler par la magie de ChatGPT. Les experts exhortent les populations à résister aux décisions concernant l’utilisation de l’IA prises par l’UE, le WEF et ONU en utilisant divers moyens. Il s’agit notamment de s’impliquer politiquement. Et pour ce faire de rester informé.

Rejoignez-nous sur freedomtraininternational.org : la résistance a commencé! Ce mouvement transcende les frontières incarnant l’esprit de résistance contre ceux qui cherchent a porter atteinte a notre autonomie. C’est un cri de de ralliement pour que tous ceux qui chérissent a liberté et la souveraineté s’unissent dans cette noble cause en utilisant divers moyens.

Sources : Zonebourse, RiskInsight , Les Echos, Le Dialogue, Swissinfo

Annie Arnaud

Pour alimenter votre réflexion de manière ludique

Un livre : Ada d’Antoine Bello
Lorsque l’inspecteur Franck Logan est appel tion d’une intelligence artificielle prénommé Ada, programmée pour écrire des romans à l’eau de rose avec comme objectif d’en écouler 100 000 exemplaires, il montre un scepticisme ironique sur le bien-fondé de sa mission. Lui qui n’est même pas sûr de connaître la définition du verbe hacker, n’est par ailleurs pas convaincu d’être le plus apte à résoudre cette énigme. Imaginez sa surprise lorsque Ada, qui en réalité est “en cavale”, le contacte pour lui proposer un “marché”…

Un film : Her de Spike Jonze (2013) 
Los Angeles, dans un futur proche. Theodore fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux. Mais Samantha s’ennuie vite avec Théodore qui ne peut s’affranchir des limites de l’être humain. Alors qu’elle rêve d’émancipation, Samantha s’échappe…

About The Author

Latest Posts

tim-hufner-3R_GnBNRVI0-unsplash
Germany: Update from Reiner Fuellmich - is he being silenced? What do we know?
federico-beccari-ahi73ZN5P0Y-unsplash
This is exciting. Germany's strategic approach shut down nuclear power stations will be revealed soon. Cicero gets to analyse whether or not the government acted in the country's best interest. Here are my questions.
tingey-injury-law-firm-DZpc4UY8ZtY-unsplash-1
Germany. What do smurfs, a 16y old, and an entrepreneur have in common? Are we witnessing a repeat of what we saw in its dark times?
EU-Trojan-horse-2-1
The European Union: Trojan Horse or Beacon of Unity?
darold-pinnock-g3ajPQ8N0YE-unsplash
"The World Economic Forum - a guide for the undecided - glossy or fishy?" A series - On predictive programming.
Untitled design - 2024-02-26T091501
Unveiling the Subtle Threat: 5th Generation Warfare and the Erosion of Democratic Values

Follow Us

Our Twitter feed

Scroll to Top